السَّـلَامُ عَلَيْـكُمْ زائِرُنَا الْكَــرِيمُ ، يُشَرِّفُـنَا
أَنْ تَقُومَ بِالتَّسْجِيلِ لِلْمُشَارِكَةِ فِي الْمُنْتَدَى


دَعْوَةٌ إِلَى الْإِصْلاَحِ وَمُرَاجَعَةِ التُّرَاثِ مِنْ أَجْلِ تَصْحِيحِهِ .
 
الرئيسيةالبوابةس .و .جبحـثالأعضاءالمجموعاتالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 Islam en France

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
كاوا محمد
المراقب العام
المراقب العام
avatar


مُساهمةموضوع: Islam en France   الجمعة 24 فبراير 2012 - 7:37

L'islam est considéré comme la deuxième religion en France après le christianisme. Une étude du Pew Research Center de 2011 estime que la population de culture musulmane, mineurs compris, est de 3,6 millions1. Selon une étude de l'INED et de l'INSEE publiée en octobre 2010 il y a en France 2,1 millions de personnes qui se déclarent musulmanes dont 70 000 à 110 000 convertis2,3,4. Le ministère de l'Intérieur chargé des cultes
a indiqué en 2010 qu'il y a entre 5 et 6 millions de musulmans en
France, estimation obtenue en comptabilisant le nombre de personnes
venant d'un pays à dominante musulmane5,6,7.
Selon le ministère un tiers de ces 5 à 6 millions se déclarent croyants
et pratiquants, soit deux millions, l'équivalent du chiffre de
l'enquête Insee/Ined d'octobre 20103.

La première période de peuplement musulman en France se fait dans le
sud de la France par des populations issues de l'Espagne musulmane
voisine. Ce peuplement a duré du VIIIe siècle au XVe siècle.
L’islam n’est alors que la religion d’un des peuples qui envahissent la
France, et donc les premiers contacts entre habitants de la France
actuelle et islam sont des confrontations guerrières. Le reflux des
Sarrasins commence après la bataille de Poitiers (732), mais la lutte des Francs contre les musulmans sur la frange sud de leur domaine dure jusqu’à la fin du Xe siècle et la Bataille de Tourtour
qui chasse les Sarrasins de leurs bases de Provence. Désormais, les
contacts se limitent à quelques échanges commerciaux, et à des raids des
Sarrasins qui enlèvent des habitants des côtes pour les réduire en esclavage,
l’ensemble du monde musulman restant méconnu jusqu’aux croisades. Les
informations dont disposait l'Occident sur l'islam étaient alors rares
et souvent inexactes, venant le plus souvent de pèlerins ou de
marchands. Cette méconnaissance, par ailleurs mutuelle, fit que durant
plusieurs siècles, rares étaient les personnes qui savaient comment les
nommer et les appellations choisies venaient la plupart du temps de
l'Ancien Testament. On les appelait les Agarènes (du nom de Hagar mère
d'Ismaël ancêtre selon la Bible des Arabes), les Arabes, les Maures, puis les Turcs, ou plus globalement les Sarrasins, les mots islam et musulman n'apparaissant que plus tardivement, à partir du XVIIe siècle8.

C’est à l’occasion des croisades que le monde musulman, et son livre sacré, le Coran,
commencent à être connus en Occident, et en France. Parallèlement, le
flux de livres, ouvrages scientifiques principalement, traduits du
latin, du grec ou de l’arabe, qui parvient en Europe du monde musulman
est en croissance à partir des croisades jusqu’à la fin du Moyen Âge. À
la Renaissance prend place un épisode marquant, qui voit le roi de
France François Ier nouer une alliance avec le principal souverain musulman, Soliman le Magnifique, et la flotte de Barberousse hiverner dans les ports provençaux. C’est aussi au XVIe siècle
que plusieurs dizaines de milliers de Morisques musulmans, expulsés
d’Espagne, s’installent en France, où ils finissent par se fondre dans
la population.

La confrontation avec le monde musulman reprend au XIXe siècle,
avec la conquête de l’Algérie, puis la colonisation d’une grande partie
de l’Afrique, et de la Syrie-Liban. L’Algérie est divisée en
départements, et officiellement fait « partie de la France », même si
ses citoyens de souche nord-africaine musulmans -de même que les
françaises, en métropole- n’ont pas le droit de vote. Cette colonisation
permet de faire venir des travailleurs musulmans venus d’Afrique du
Nord quand la France manque de bras, dès le début du XXe siècle avec la Première Guerre mondiale.
Petit à petit, ils sont de plus à plus nombreux à s’installer en
France. C’est principalement ce flux de travailleurs qui constitue la
communauté musulmane en France métropolitaine. Il est complété par les harkis
ou des réfugiés politiques des pays musulmans, par des immigrants venus
de Turquie, puis depuis les années 1980, d’Afrique noire. Ce sont ces
communautés installées en France qui, ayant conservé leurs rites,
coutumes et religion, construisent peu à peu des mosquées. Dans le
département d’outre-mer de La Réunion, la communauté est installée depuis plus longtemps.

Pour l'historien Justin Vaïsse, l'expression « islam de France » est aujourd'hui plus appropriée9.






الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو
كاوا محمد
المراقب العام
المراقب العام
avatar


مُساهمةموضوع: رد: Islam en France   الجمعة 24 فبراير 2012 - 7:38

Sommaire


[masquer]
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو
 
Islam en France
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
 :: أَقْسَامُ الْمُنْتَدَى :: l'islam en français-
انتقل الى: